Lexique

  • Communication institutionnelle

    La communication institutionnelle regroupe l'ensemble des actions de communication qui visent à promouvoir l'image d'une institution, d'une entreprise ou d'une organisation vis à vis de ses administrés, clients et différents partenaires.

    La communication institutionnelle d’entreprise se distingue classiquement de la communication de marque dans la mesure où c'est l'organisation qui est promue et non directement ses produits ou services.

    La communication institutionnelle est également appelée communication corporate lorsqu'elle concerne une entreprise.

    Communication publicitaire

    La communication publicitaire ou publicité peut être définie plus ou moins largement selon l'angle de définition retenu.
    Dans un sens plus restrictif, l'enseignement marketing spécialisé dissocie généralement la publicité des autres techniques marketing (marketing direct et promotion des ventes notamment). Le tout peut alors être regroupé sous le terme de communication marketing.

    Traditionnellement, la publicité est définie dans l'enseignement marketing comme une démarche d'achat d'espace utilisé pour promouvoir un produit, service ou marque sur un médias publicitaires (Téléphone, Radio par exemple). La publicité se distingue alors des actions de marketing direct par son caractère non personnalisé (ou individualisé) et par le fait que les effets recherchés ne sont généralement pas liés à une action immédiate.

    On peut remarquer que le développement du média téléphone et radio a remis en cause la définition habituelle de la publicité et la distinction qui est faite entre publicité et marketing direct. En effet, un message publicitaire sur l'attente téléphonique peut d'une part mélanger des objectifs qualitatifs (image, notoriété, etc.) et des objectifs de réponse immédiate, et d'autre part, être totalement individualisé.

    Design sonore

    Dans le domaine commercial et marketing, le design sonore désigne principalement les techniques d'utilisation du son en points de vente ou en points de contact clients (son d'ambiance). 
    Le design sonore est une des composantes du marketing sensoriel.

    Le terme de design sonore peut concerner également l'élaboration des caractéristiques sonores d'un produit ou les techniques de sonorisation d'un site web.
    Pour aller plus loin, une présentation évoquant le design sonore en point de vente : 3 points de ventes sur 4 ont recours à une animation sonore,
    En magasin, l'ambiance sonore est facteur d'attraction, d'émotions et d'image,

    Elle répond ainsi à un double objectif :
    • « affectif » : créer du plaisir et mettre le client de bonne humeur. Une ambiance musicale plaisante est également favorable aux achats d'impulsion 
    • « cognitif » : La musique va donner du sens à l'univers du magasin ou modifier la perception du temps passé dans le point de vente

    Gestion marketing de l’attente

    La gestion marketing de l'attente peut être définie comme l'ensemble des actions visant à prévenir, réduire et optimiser les temps d'attente des clients et prospects.

    La gestion marketing de l'attente est un élément important de la satisfaction client et de l'expérience d'achat, car une attente mal vécue est souvent une source d'insatisfaction qui peut impacter la fidélisation et la recommandation. Elle est en grande partie basée sur la psychologie du consommateur et concerne de nombreux  domaines de l'activité commerciale et marketing.
    • attente téléphonique
    • attente d’un vendeur ou conseiller
      attente aux caisses
      attente de la livraison liée à une commande
      attente aux attractions
      attente au restaurant / fast food
    Les solutions de gestion et d'optimisation de l'attente client varient selon les types d’attentes et les domaines d'activité, mais il est possible d'identifier quelques principes de base :

    – L'attente perçue est souvent plus importante que l'attente réelle
    – L'information sur le temps d’attente est importante (barre de téléchargement Internet par exemple)
    – La promesse du temps d'attente annoncé doit être tenue
    – La « distraction » réduit le temps d'attente

    La gestion marketing de l'attente est un concept à priori différent de celui du wait marketing tel qu'il est souvent entendu.

    Identité sonore

    L'identité sonore est un son ou un ensemble de sons (musique, jingle, bruit,..) que les individus associent spontanément à une marque.
    L'identité sonore est le plus souvent liée à l'utilisation d'une musique ou d’un jingle dans les messages publicitaires, mais elle peut également être exceptionnellement liée au produit lui-même. Le bruit d'une moto Harley Davidson est ainsi la composante essentielle de l'identité sonore de la marque.
    Les éléments de l'identité sonore peuvent également être repris lors d'événements ou en ambiance sonore.

    Jingle publicitaire

    Le jingle ou sonal en français est une courte séquence sonore (mêlant voix, musique, bruitages) accompagnant ou ponctuant un message publicitaire. Le jingle est une ponctuation assez forte.
    Le jingle favorise la mémorisation et contribue à l'identité sonore.

    Logo sonore

    Le logo sonore est l'équivalent audio d'un logo graphique servant pour la communication d'une société ou d'une marque. On parle aussi parfois de « signature sonore »

    Marketing de l'attente

    La notion de marketing de l'attente peut faire référence à deux notions distinctes. Il peut s'agir de la gestion marketing des temps d'attente ou dans un sens différent de l'utilisation publicitaire des temps d'attente. Dans le deuxième cas, on parle alors de wait marketing.

    Marketing olfactif

    Le marketing olfactif consiste à utiliser les odeurs à des fins marketing et commerciales. Le marketing olfactif peut s'appliquer à la politique produit, au point de vente et à la communication.

    Au niveau du produit, la composante olfactive est évidemment très importante pour des produits d'hygiène et de beauté et les produits alimentaires, mais peut également concerner d'autres produits très variés (gommes, tong, …).  Dans le domaine des produits d'entretien, le marketing olfactif s'applique à donner une odeur séduisante au produit, mais également à générer une « odeur de propre » après l'usage qui a des effets psychologiques sur l'utilisateur.

    Au niveau du point de vente, des diffuseurs d’odeurs peuvent être utilisés pour favoriser la qualité de l'expérience client, renforcer l'image d'une enseigne par la diffusion d’une odeur en relation avec son univers ou pour un produit en particulier.

    La dimension olfactive peut également être utilisée dans le cadre d'une campagne de marketing direct ou pour certaines annonces presse avec du papier parfumé ou des supports olfactifs à gratter.

    Marketing sensoriel

    Le marketing sensoriel regroupe l’ensemble des techniques marketing visant à utiliser un ou plusieurs des 5 sens pour favoriser l'achat d'un produit ou service et / ou son expérience d'utilisation.

    La sollicitation des sens chez le consommateur se fait essentiellement au niveau du produit ou du point de vente, mais elle joue également un rôle important dans la fidélisation par le biais de l'expérience utilisateur.

    La vue, le toucher et le gout (produits alimentaires) sont évidemment depuis longtemps partie intégrante du marketing produit.

    Le terme de marketing sensoriel est surtout apparu avec l'utilisation de sens « moins évidents » tel que l'odeur et le son pour les produits et les points de vente. Le marketing sensoriel du point de vente est d'ailleurs devenu une composante très importante du marketing sensoriel et fait l'objet d'une définition spécifique.

    Marketing sonore

    Le marketing sonore regroupe l'ensemble des techniques d’utilisation du son à des fins marketings. Le marketing sonore peut concerner le produit, le point de vente et les supports de communication.

    Au niveau du produit, le son peut jouer un rôle dans l'appréciation du produit et dans l'émotion qu'il suscite (son d'une Harley Davidson, son produit par un bouchon de champagne, par des chips, etc.). Dans ce cas, le son contribue à l'identité sensorielle du produit.

    Au niveau des points de ventes, le son d'ambiance peut favoriser l'achat et l'expérience de visite et une vitrine sonore capter l'attention des passants.

    Bien sûr, le son joue également un rôle clé dans la communication publicitaire.
    Le marketing sonore est une des composantes du marketing sensoriel.

    Musique d'ambiance

    La musique d'ambiance est utilisée en fond sonore dans les points de vente ou lieux de service.

    Les objectifs commerciaux et marketing liés à la musique d'ambiance sont divers et variés selon les secteurs d'activités.

    – renforcer l’image de l’enseigne
    – évoquer un univers
    – favoriser l’achat
    – prolonger la visite
    – réduire le temps de visite (fast food)
    – participer à la qualité du service (relaxation dans un spa)
    – ….

    La musique d'ambiance peut être gérée individuellement par le commerçant ou prestataire de service, mais des services spécialisés se sont développés dans le domaine pour les indépendants ou les réseaux.

    Les services spécialisés de gestion de la musique d'ambiance peuvent prendre la forme de radios d'enseigne ou de services spécialisés diffusé par Internet et proposé par abonnement.

    Radio d'enseigne

    Une radio d'enseigne est un programme radio diffusé quasiment en permanence dans tous les points de vente d'une enseigne.

    Le but de la radio d'enseigne est de favoriser l'achat par des musiques d'ambiance adaptées à la période de l'année et aux moments de la journée.

    La radio d'enseigne peut aussi diffuser des messages promotionnels, mais cela nécessite que les promotions soient coordonnées sur l'ensemble des points de vente où se fait la diffusion.

    La radio d'enseigne doit également prendre en compte les salariés des enseignes concernées qui sont « soumis » aux programmes pendant toute leur journée de travail.
    Les radios d'enseignes sont, entre autres, utilisées par des enseignes de la distribution, des réseaux de franchise ou des réseaux de concessions automobiles.

    Dans une chaîne de fastfood on va ainsi privilégier un tempo moderne et rapide qui favorise la vitesse du repas.

    Spot publicitaire

    Un spot publicitaire est un message publicitaire diffusé en télévision, en radio, et même désormais dans le domaine de l'affichage publicitaire digital.
    Un spot publicitaire dure de 20 à 40 secondes en radio et la norme est de 30 secondes en TV. Les spots publicitaires TV donnent généralement lieu à un lourd travail de création et de production confié à une agence. Pour vos spots radio, le travail de production doit être confié à ID2SON.

    Spot radio

    Un spot radio est un message publicitaire sonore diffusé sur une station de radio. La durée d'un spot radio va généralement de 20 à 40 secondes, mais il existe également des messages de rappel de moins de 10 secondes.

    Les spots les plus chers sont placés dans les écrans de prime time, c'est à dire le matin ou en fin d'après-midi quand beaucoup d'auditeurs sont en voiture.

    Le tarif d’un spot radio va de quelques dizaines d'euros à quelques milliers selon la station concernée et les heures de diffusion. Les coûts de production d’un spot radio sont relativement réduits.

    Le spot radio est souvent utilisé par la distribution pour de la création de trafic point de vente ou en rappel de campagnes TV.

    Virgule sonore

    La virgule sonore est un élément d'effets sonores courts et dynamiques (environ 5'') à mi-chemin entre bruitage et musique d'illustration pour transition et fond sonore : statique, sweeper, séparateur, zap, buzz, noises.

    Vitrine sonore

    Une vitrine sonore est une vitrine qui diffuse du son à destination du flux de passants. La vitrine sonore permet d'attirer et capter l'attention du flux piéton et permet également de reprendre éventuellement des éléments de l'identité sonore de l'enseigne ou de la marque.

    Les moyens les plus évolués de sonorisation permettent de ne pas utiliser de haut-parleurs sur la voie publique mais de diffuser le son par l'emploi de « vibrateurs » collés sur l'intérieur de la vitrine.

    Wait marketing

    Le wait marketing popularisé par l'ouvrage éponyme de Diana Cherval consiste à profiter des temps d'attente des consommateurs pour leur soumettre des messages publicitaires et marketing.
    Il présente deux avantages. D'une part, les espaces sont encore souvent sous utilisés et donc financièrement accessibles. D'autre part, et c'est le principal avantage, la situation d'attente maximise la perception et la mémorisation du message.

    Les supports du wait marketing sont donc essentiellement :
    – les affiches et écrans placés dans les différents espaces d’attentes (médecins, aéroports, bureau de poste, etc.)
    – les écrans placés au-dessus des caisses des hypermarchés
    – les réseaux toilettes
    – les écrans intégrés dans les pompes à essence
    – les écrans installés dans les salles d'exercice
    – …

    Les panneaux d'affichages placés de l'autre côté des voies et face aux voyageurs dans le métro peuvent également être considérés comme une vieille forme de wait marketing.

    On peut cependant penser que l'usage de plus en plus systématique du smartphone pendant les temps d'attente réduit désormais le potentiel du wait marketing dans certains contextes.

    Le wait marketing ne doit pas être confondu avec la gestion marketing de l'attente.
  • ACD

    ACD, pour « automatic call distribution », est un dispositif logiciel et matériel qui permet la gestion des appels entrants sur un centre d'appels en automatisant la distribution sur les différents opérateurs en fonction de leur disponibilité, de leurs compétences et de leur productivité.
    L’ACD peut également gérer les priorités, gérer la dissuasion et le débordement d'appels en cas de pics d'appels.
    Le système d'ACD peut être couplé à un système de filtrage vocal.

    Analogique

    Méthode par laquelle l'information est transmise sous la forme de variations continues d'une grandeur physique (fréquence, phase, amplitude). La transmission peut être directe ou par courant porteur.

    Autocommutateur

    Standard téléphonique qui sert à relier les postes téléphoniques d'un établissement (lignes internes) avec le réseau téléphonique public (lignes externes).

    Bell (Graham)

    1847-1922. Physicien américain, inventeur du téléphone. Il a donné son nom (sous forme abrégée) à une unité de mesure des niveaux sonores, le Bel, le plus souvent utilisée sous la forme de sa subdivision le décibel, noté dB.
    C'est un rapport : n dB = 10 (ou 20) log10 G2 / G1

    Enregistrement de la voix d'Alexander Graham Bell

    Bits

    (anglais) cela correspond à la résolution, une impulsion représentant les informations binaire 1 ou 0 en technique numérique.

    Boîte vocale

    Voice mail, boîte vocale et par extension messagerie (électronique) - Enregistrement d'un message parlé sur un fichier.

    Centrex

    Consiste pour l'entreprise à externaliser les fonctions de PABX auprès d'un prestataire qui héberge pour elle le système téléphonique, devenu un véritable serveur informatique. C'est le modèle retenu par Keyyo qui héberge le standard téléphonique de l'entreprise et garantit sa disponibilité et ses fonctionnalités.

    Codec G.711

    Codec G.711 est une norme de compression audio de l'UIT-T qui définit les codages PCMU et PCMA, s'appuyant sur les lois de quantification A (Europe, Afrique) ou µ (Amérique du Nord, Japon).
    • Échantillonnage : 8000 Hz pour une bande passante du téléphone entre 300 et 3400 Hz
    • Bande passante sur le réseau : 64 ou 56 kbit/s
    • Type de codage : PCM 
    Son principe repose sur une grille de quantification non linéaire, permettant de diminuer le rapport signal-sur-bruit de l'erreur de quantification pour les sons de faible amplitude. Un codage sur 8 bits en G.711 correspond à une quantification sur 13 ou 14 bits en PCM.

    La norme G.711 a été révisée en 2000. Elle est la base de transport de la voix sur le réseau téléphonique commuté (RTC) ou sur le RNIS et est également utilisée pour le transport de la voix avec peu de compression dans les réseaux IP, comme sur les offres de téléphonie sur les « boxes » (100 % des offres correspondantes en France) ou sur des réseaux locaux IP. Elle est en revanche assez peu utilisée pour faire de la téléphonie directement sur des réseaux étendus comme Internet de par l'utilisation importante de bande passante.

    Codec G.729

    Codec G.729 définit un codage de la parole à 8 kbit/s par prédiction linéaire avec excitation par séquences codées à structure algébrique conjuguée.
    Le codec G.729 est moins consommateur en bande passante que G.711. Il est utilisé pour obtenir une téléphonie de qualité.
    Le codec G.729 est :
    • Supporté par la plupart des PABX IP ;
    • Utilisé pour le codage de la partie audio d'une visioconférence,
    • Rencontré aussi pour transporter de la voix sur IP sur les WAN,
    • Utilisé préférentiellement par les opérateurs de téléphonie.

    Codecs

    Procédés capables de compresser et/ou de décompresser un signal numérique. Ce peut être un circuit imprimé ou un logiciel.

    Débordement d'appels

    Le débordement d'appels entrants est une situation qui se produit lorsque les appels entrants sont trop nombreux pour être gérés convenablement par un centre d'appels ou une structure d'accueil téléphonique moins spécialisée (standard, flotte mobile,..).
    La situation de débordement d’appels entraîne des échecs d'appels et des temps d'attentes trop élevés. C'est donc une source d'insatisfaction clients ou de perte de prospects.

    Un service de débordement d’appels proposé par une société de services externe prend en charge les appels excédentaires en les traitants ou en informant les appelants d'un rappel ultérieur.

    Un service de débordement d’'ppels peut être utilisé en permanence pour gérer les pics d’'ppels ou de façon plus ponctuel pour faire face à un afflux d'appels prévisible (campagne marketing, situation de crise, etc..).

    Dissuasion d'appels

    La dissuasion est le principe par lequel, sur un centre de relation client ou d'appels, on incite l'appelant à rappeler ultérieurement en situation de saturation.
    Selon les cas, le procédé de dissuasion d'appels incite l'appelant à raccrocher ou met fin automatiquement à l'appel.

    DTMF

    DTMF (Dual Tone Multiple Frequency - Fréquences Vocales) : les claviers téléphoniques génèrent des fréquences musicales permettant un dialogue interactif arborescent avec les serveurs vocaux.

    Échantillonnage

    L'échantillonnage ou fréquence d'échantillonnage correspond au nombre de relevés d'information lors de la transformation d'un signal analogique en signal numérique : un taux d'échantillonnage de 48 KHz signifie que 48000 échantillons sont prélevés et convertis par seconde. 

    Les vitesses d'échantillonnage les plus couramment utilisées en téléphonie sont en 8 kHz. Cela a l'avantage d'occuper moins de place... mais l'inconvénient de diminuer la qualité du son, car la plus haute fréquence reproductible est au plus égale à la moitié de celle de l'échantillonnage (Théorème de Nyquist).

    Format de fichier(s)

    Ensemble de spécifications techniques caractérisant un fichier sonore en son numérique. Les critères pris en compte par le format sont nombreux : quantification(s), fréquence(s) d'échantillonnage, codage, nombre de canaux possibles, plate-forme de lecture, en-tête de format, auto-description ou non, et cetera. Il existe de nombreux formats de fichiers. Leurs caractéristiques sont fonction de leur destination (multimédia, post-production sonore, synthèse sonore, systèmes de transmission ou de diffusion, et cetera). Les formats les plus courants en multimédia sont AIFF et WAVE (voir ces mots). Certains formats sont dits « propriétaires » parce que destinés à une machine et un logiciel particuliers.

    Hertz (Heindrich)

    1857-1894. Physicien allemand qui a découvert les ondes radioélectriques (ondes hertziennes) et l'effet photo-électrique. Il a donné son nom à l'unité de mesure des fréquences, le hertz, qui se note Hz. Dans le spectre audible (16 à 20 000 Hertz par seconde), plus une fréquence est élevée plus le son est aigu.

    Interpolation

    Déduction des données d'une forme d'onde en estimant les valeurs manquantes. Les valeurs sont estimées dans l'intervalle d'autres valeurs connues. La conversion d'une onde enregistrée à 22000 Hz ou échantillons par seconde vers une autre de fréquence d'échantillonnage plus élevée, comme 44000 Hz, requiert une interpolation.

    IPBX

    Un standard téléphone IPBX (ou PABX IP) est un système qui assure l'acheminement de tout ou partie des communications téléphoniques en entreprise en utilisant Internet (IP signifiant « Internet Protocol »).  Les appels passent par le réseau local (LAN) en interne et par le réseau étendu de l’entreprise (WAN) en externe.

    Kbits

    (Kilobits par seconde) : unité souvent utilisée pour définir la grandeur du bitrate. Représente la quantité de données nécessaire par seconde pour encoder une vidéo.

    La Loi µ

    La Loi µ (ou Loi Mu, en anglais μ-law ou mu-law) : est un système de quantification logarithmique d'un signal audio. Il est principalement utilisé pour traiter la voix humaine dont il exploite les caractéristiques. Il est principalement utilisé pour les communications téléphoniques. Ce système de codage est utilisé aux États-Unis et au Japon. En Europe, le système équivalent est nommé loi A.

    La loi A

    La loi A (en anglais A-Law) : est un système de quantification logarithmique d'un signal audio, utilisé principalement à des fins de compression pour les applications traitant la voix humaine. Elle est standardisée sous la référence ITU-T G.711. Utilisée principalement en Europe, elle est semblable à la loi Mu utilisée aux États-Unis et au Japon.

    En téléphonie les messages peuvent être encodés en 8kh 8b mono loi a

    LPCM

    LPCM (Linear Pulse Code Modulation) : évolution et amélioration du PCM. C'est aussi un format sonore non compressé. Il peut contenir jusqu'à 8 canaux. Le signal est numérisé à une fréquence d'échantillonnage de 48 ou 96 Khz sur 16, 20 ou 24 bits (44,1 Khz sur 16 bits pour le PCM). (Voir PCM)

    Message vocal interactif

    Le message vocal interactif est un message enregistré ou créé partiellement en temps réel par synthèse vocale qui est utilisé en gestion d’appels entrants mais également en émission de campagne sortante.

    Un message vocal interactif permet d’adapter le message délivré selon un scénario en fonction des interactions de l’utilisateur ou de la cible. Ces interactions se font par l’usage des touches du téléphone ou par la voix.

    Les messages vocaux interactifs sont surtout utilisés en réception d’appels. Ils peuvent servir à qualifier l’appel avant transmission à un opérateur humain ou délivrer l’intégralité de l’information recherchée (solde bancaire, météo, etc..).

    Plus récemment, l’usage des messages vocaux interactifs s’est également développé en appels sortants pour de la prospection ou pour des messages de services (annonce de livraison, alerte,..).

    MP3

    Format de compression audio. Abréviation de MPEG1 Layer-3. Il permet une compression audio efficace basée sur les limites de la perception auditive humaine (correspond au taux de 96 à 128 Kbits/seconde).

    Numéros “colorés” :  Les numéros Vert, Azur, Indigo, ou Audiotel

    Offrent à vos clients un accès simple, rapide et ciblé à vos services téléphoniques que vous rentabilisez selon leur valeur ajoutée. Vous fixez votre système de tarification (à la durée, à l'appel forfait ou mixte) et votre niveau de rémunération en fonction du contenu proposé. Votre opérateur assure les reversements à votre entreprise.

    PABX

    Un PABX (Private Automatic Branch eXchange) est un commutateur ou standard téléphonique privé. Il sert principalement à relier les postes téléphoniques d'un établissement (lignes internes) avec le réseau téléphonique public (lignes externes).

    PCM

    (anglais) : Acronyme de "Pulse Code Modulation".  (Modulation d'impulsion codée). Une méthode de conversion d'un signal audio en nombres binaires pour le représenter numériquement, puis pour le reconvertir en audio. L'onde est mesurée à intervalles de temps réguliers et l'amplitude notée à chaque mesure.

    Pic d’appels

    Un pic d’appels désigne une forte hausse ponctuelle ou récurrente du nombre d’appels reçus par un centre d’appels ou centre de relation client. 
    Les pics d’appels peuvent être dus aux modes de consommation d’un produit, à un défaut technique ou dysfonctionnement du produit ou service ou à des campagnes de communication (spot TV) qui renvoient vers un numéro d’appel.
    Lorsque les pics d’appels peuvent être anticipés, il est possible d’y faire face en adaptant les effectifs des téléopérateurs ou en mettant en place des procédures de débordement d’appels.

    Quantification

    Valeur des échantillons en code binaire dans la technique numérique. Exemple : quantification à 4, 8, 16, 20, 24, 32 bits. Une quantification à 16 bits permet de représenter 216 = 65 536 valeurs différentes par échantillon. En théorie, plus la quantification est élevée, meilleure est la dynamique et la fidélité du son enregistré ou reproduit (1 bit = 6 dB) : une quantification à 16 bits = 16 (bits) × 6 (dB) = 96 dB de dynamique (exemple du Compact-disc), une quantification à 24 bits = 24 × 6 = 144 dB, et cetera. Les fortes valeurs de quantification sont surtout utilisées pour certaines manipulations du son : filtrage, optimisation, codage, et cetera

    Ré-échantillonnage

    Convertir un signal échantillonné depuis un taux d'échantillonnage vers un autre sans changer la longueur de l'audio (donc, sans changer la vitesse de lecture ou la hauteur). Ceci modifie obligatoirement le nombre d'échantillons que l'audio contient. Ré-échantillonner peut également signifier convertir depuis un format d'échantillonnage vers un autre, ce qui modifie la précision de chaque échantillon mais pas le nombre d'échantillons.

    SDA

    La Sélection Directe à l'Arrivée se matérialise par un numéro télécom individuel (contexte RNIS) qui permet à l’appelant d'accéder directement à son interlocuteur (homme ou périphérique RNIS).

    SVI

    Un SVI, ou serveur vocal interactif, est un système informatique qui prend en charge les appels entrants à l’aide de messages vocaux enregistrés ou de synthèse vocale.
    Le système est interactif, car l’appelant est appelé à interagir avec le serveur par la voix ou par l’utilisation des touches de son téléphone. 
    Le SVI peut orienter l’utilisateur vers un opérateur humain ou traiter entièrement la demande (demande de solde bancaire par exemple). C’est évidemment un outil de productivité des centres d’appels.

    Toip

    Service de téléphonie fourni sur un réseau de télécommunication ouvert au public ou privé utilisant principalement le protocole de réseau IP.

    VoIP

    (Voice over Internet Protocole) : Voix sur IP (aussi connu sous le nom de VoIP, Téléphonie sur IP, téléphonie Internet) fait référence à la technologie qui permet de router les conversations vocales sur Internet ou un réseau informatique. Pour appeler par VoIP, un utilisateur a besoin d’un programme de téléphone SIP OU d’un téléphone VoIP. N’importe qui, n’importe où peut appeler : que ce soit des numéros VoIP ou des numéros de téléphone normaux.

    Wave

    (anglais) Onde (signal). Le format WAV est une extension de fichiers audio, il s'agit d'un conteneur capable de recevoir des formats aussi variés que le MP3, le WMA, l'ATRAC3, l'ADPCM, le PCM. C'est ce dernier qui est cependant le plus courant, et c'est pour cela que l'extension .wav est souvent et donc à tort considérée comme correspondant à des fichiers « sans pertes » (communément désignés par le mot anglais lossless). Le format WAV est standardisé sous Windows.
  • Adagio

    (italien) Tempo lent pour un morceau de musique.

    Andante

    (italien) « allant ». Désigne un tempo (voir "tempo") modéré pour un morceau de musique. Deuxième mouvement d'une sonate ou d'une symphonie.

    Attack

    (anglais) Attaque (d'un son). Un des éléments de l'enveloppe.

    Bounce (to disk)

    de l'anglais « to bounce » = rebondir. En son numérique sur station de mixage (Direct to Disk), procédé qui consiste à mixer ensemble plusieurs pistes ou fichiers sonores à l'intérieur de l'ordinateur tout en gardant les fichiers d'origine.

    Casting

    Le casting est l'étape qui permet de choisir un comédien en vue de l'enregistrement d'une voix off.A l'aide d'un brief, le chef de projet propose à son client des « pièces d'audition » préalablement préparées. Le type de projet, la langue d'expression, le sexe, l'âge et le timbre de voix souhaités orientent la sélection d'exemples à proposer.

    Compresseur

    Circuit destiné à éviter les écarts de niveau trop importants. Il diminue la dynamique d'une modulation en "regonflant" les passages qui pourraient sembler trop faibles et en limitant les passages trop forts. Bien utile par exemple pour faire ressortir une voix "engloutie" dans une orchestration trop chargée. Les opérations de compression (et expansion) du son sont aussi fréquemment utilisées dans certains systèmes de réduction de bruit (NRS : Noise Reduction System, DNR : Digital Noise Reduction)

    Compression audio

    consiste à conserver le volume sonore dans les limites audibles en abaissant les sons les plus forts, tout en augmentant les plus faibles, selon le niveau de compression défini. En gros, il s'agit de limiter les différences de volume d'une chanson.

    Cover

    Enregistrement d'une chanson par un artiste ou un groupe autre que l'interprète ou compositeur original.

    Creative Commons

    Creative Commons offre des licences gratuites permettant aux artistes de protéger leurs droits. Simples à utiliser et intégrées dans les standards du web, ces autorisations non-exclusives permettent aux titulaires de droits d'autoriser le public à effectuer certaines utilisations, tout en ayant la possibilité de réserver les exploitations commerciales, les œuvres dérivées ou le degré de liberté (au sens du logiciel libre).

    DAC

    (Convertisseur numérique-analogique) : circuit qui convertit les 0 et les 1 numériques représentant un son en une forme d'onde analogique (qui, à son tour, est généralement amplifiée et convertie en son audible).

    Décibel

    Unité de mesure d'un niveau sonore ; comparaison de deux valeurs d'une même grandeur. Dixième partie du Bel - attention, la variation est logarithmique : + 6 dB n'est pas l'équivalent de 6% en plus mais double le niveau sonore

    DRM

    (Digital Rights Management) Ensemble de procédés techniques tendant à faire respecter les composantes du droit d’auteur sur les supports numériques, en particulier toutes les dispositions liées à la copie de l’œuvre.

    Forte

    (italien. Prononcer « forté ») En musique « fort », « puissant ». Jouer fort. Sur une partition musicale ce signe s'écrit : f. Le « forte » est une indication de nuance. Ne pas confondre avec les indications de tempo (adagio, presto, et cetera); on peut jouer fort sur un tempo lent ou vite et avec douceur.

    Gain

    Une mesure du rapport d'amplification (du son). Habituellement exprimée en dB, un gain positif augmente l'amplitude d'un signal, alors qu'un gain négatif le réduit.

    Harmoniques

    La plupart des sons sont composés d'une multitude de fréquences différentes. Les fréquences qui composent une sonorité musicale sont de simples multiples des autres. Par exemple 100Hz, 200 Hz, 300 Hz. 200Hz, 300Hz. Elles sont appelées "harmoniques de la fréquence fondamentale".

    Harmonisation

    en anglais : stretch. Traitement du son qui permet, lorsqu'on allonge ou raccourcit un son, de retrouver les fréquences originales.

    Interprétation

    L'interprétation est le résultat du jeu d'un comédien. Elle est la volonté de rendre compréhensible les intentions d'un auteur, le sens d'un texte.

    Master

    bande son ou vidéo contenant le montage définitif. Le master sert à effectuer des copies du montage final

    Mixage du son

    opération consistant à mélanger plusieurs bandes sonores en ajustant les niveaux de chacune d'entre elles. Le mixage permet ainsi d'ajuster le volume sonore entre le son direct, la musique et les commentaires.

    Musique libre de droit

    On définit musique libre la musique qui n'est pas déposée dans des sociétés de gestion de droit d'auteurs (SACEM, SABAM, GEMA, etc..). Les artistes choisissent de protéger leurs droits en utilisant des licences spéciales et non-exclusives telles que Creative Commons. Musique "libre" ne veut pas forcément dire "gratuite" ou "libre de tous droits", mais plutôt "certains droits réservés". Les artistes déterminent ces autorisations d'utilisation grâce à leur licence.

    Normaliser - normalisation

    en anglais, normalizing : méthode consistant à trouver la valeur la plus forte du volume d’une piste sonore et à augmenter le reste de la piste jusqu’à ce niveau. On peut également normaliser plusieurs morceaux de musique ensemble.

    Orchestration

    La science musicale qui décrit les règles de distribution des différentes parties ou voix à exécuter aux instruments correspondants.

    Phones

    (anglais) Écouteurs, casque d'écoute. Ne pas confondre avec le « phone » (terme français) désignant une unité de mesure du niveau sonore.

    Polyphonique

    A plusieurs voix (qu'il s'agisse d'une partition ou d'un instrument).
    Ex. : sur un synthétiseur polyphonique on peut jouer des accords ; ce n'est pas le cas sur un synthétiseur "monodique".

    Record

    (anglais) Enregistrement.

    Retake

    Réenregistrement (retake) : travail consistant pour un artiste à enregistrer de nouveau tout ou partie de la publicité, du doublage qu'il a lui-même enregistré. (Changement du texte, erreur ou nouvelle direction artistique.)

    Rythme

    En musique : découpage de l'unité de base qu'est la mesure en subdivisions de 1, 2, 3, 4, 5, n... C'est le rythme qui donne son caractère à une musique, principalement par l'accentuation de temps dits « forts » ou « faibles » et par son découpage en valeurs binaires, ternaires ou valeurs plus complexes. Pour se limiter aux musiques de la sphère occidentale... :
    • Ex. de rythme ternaire : une valse (3 temps), le « swing » du jazz
    • Ex. de rythme binaire : la majorité des musiques « rock » ou des marches militaires.
    L'indication du rythme d'un morceau est donnée au début de la partition par deux chiffres inscrits à côté de la clé (clé de Sol, clé de Fa, clés d'Ut).

    Ex. : 2/4, 3/4, 4/4, 6/8, 9/8, 5/4, et cetera

    En musique le rythme est distinct du tempo (qui donne la vitesse d'exécution). On ne parle donc pas de rythme rapide ou lent mais de tempo rapide ou lent sur un rythme à 3 temps, 4 temps, et cetera (Voir "tempo")

    Tempo

    (de l'italien « temps ») En musique, désigne la rapidité d'exécution d'un morceau (lent, modéré, rapide). Ne pas confondre avec le rythme (voir ce mot). Les indications de tempo données par le compositeur s'expriment soit avec des termes généraux (presto, andante, allegro, et cetera) soit, de façon plus précise, avec des nombres
    ex. : « 120 à la noire ». Le chiffre donne le nombre de pulsations à la seconde. « 60 à la noire » correspond à une pulsation par seconde, « 120 à la noire » est le tempo classique de la marche militaire.

    Ton

    Le ton définit un relief vocal : une posture, des expressions faciales, un débit, des silences, une articulation (gestion des mots-clés), des intonations, un volume, un timbre, une « rythmique interne ».

    Track

    piste sonore isolée sur laquelle l'artiste pose sa voix.

    Tune

    (anglais) Ton. Sur un synthétiseur cette fonction sert à accorder l'instrument. Ce terme signifie aussi un "air" de musique (ex.= "Trumpet tune" de Purcell)

    Vibrato

    Variation plus ou moins rapide de la hauteur d'un son autour de la fréquence exacte considérée comme "juste". Effet donné, par exemple, par le léger mouvement du doigt du violoniste sur la corde

    Voix Off

    Procédé narratif utilisé dans le domaine audiovisuel à faire intervenir la voix d'un acteur qui n’est pas à l'image. Signature d'un film ou d'une bande-annonce. En publicité, interprétation d'un texte qui informe sur le produit et ses avantages. De nombreuses émissions de télévision (jeux, télé réalité, concours…) utilisent des comédiens pour enregistrer la voix off du programme.
04 81 91 93 60
Champs obligatoire
Adresse email obligatoire
Invalid Input
Invalid Input
Entrée non valide