Déchets électriques et électroniques, qu’en est-il ?

Bonjour à tous, 

Je suis ravie de vous savoir de retour sur notre blog et j’espère que le sujet du jour vous plaira. 
Parlons RSE, parlons écologie, parlons environnement ! Que deviennent vos déchets électroniques (écrans, imprimantes, appareils photos, micros, etc.) ?  

Les déchets électriques et électroniques aussi appelés DEEE ou “e-déchets” sont au centre des préoccupations pour la protection de l’environnement et la lutte contre le réchauffement climatique. Ils se comptent non pas en millions mais en milliards et nous devons tous agir. 

Le rapport entre les métaux et les matériaux utilisés pour la production d’un appareil électronique  et l’aspect non éco responsable est simple : les appareils libèrent des gaz à effets de serre qui sont nuisibles pour notre planète.

 

  Affichage dynamique
dechets-electriques-et-electroniques-qu-en-est-il

Effectivement, chaque déchet électronique et électrique pollue. Ils polluent aussi bien la planète qu’ils mettent en péril la sécurité et la santé des personnes vivant près des décharges. Quelles sont les réalités de ce phénomène ? Pourquoi les DEEE sont-ils si polluants ? Comment contrer cela ? De plus en plus de pays dans le monde, dont la France, s’investissent dans la gestion et le traitement de ces appareils. 

En tant que spécialistes de l’audiovisuel, nous nous sommes posés ces questions ; et puis nous nous sommes dit “pourquoi ne pas communiquer sur ce sujet important auprès de nos lecteurs ?!”.

 

Deux éléments distincts mais tout aussi polluants

Les déchets électroniques comme les écrans, les smartphones, etc sont des éléments majeurs de la pollution des DEEE mais ils ne sont pas les seuls ! Les emails, qui sont nos alliés de tous les jours pour travailler, sont pourtant d’importantes sources de pollution engendrant le réchauffement planétaire. 
En effet, on compte près de 293 milliards d'e-mails envoyés chaque jour dans le monde. C’est énorme ? Oui ! D’autant plus quand on sait que 80% d’entre eux ne seront pas lus, pas ouverts et pour autant pas supprimés. Le stockage de ces mails mais aussi des données stockées dans les clouds demandent des datacenters (centre de collecte et de gestion des données) toujours plus grands, toujours plus chauds et donc toujours plus polluants. 
C’est pourquoi il est primordial de penser à faire un tri de ces emails pour supprimer ceux qui ne sont pas intéressants ou plus utiles. Libérez de l’espace de stockage c’est aider la planète à respirer. Un geste simple et rapide qui vous permet de contribuer à la préservation de notre environnement. 

L’autre élément majeur, comme évoqué ci-avant, ce sont les équipements électroniques. Que l’on parle d’écrans, d’ordinateurs ou de réfrigérateurs, ils sont tous polluants et ils doivent tous être recyclés. Les déchets électroniques, c’est une prévision de près de 75 milliards de tonnes de déchets dans 10 ans, d’ici 2030 (pour 54 tonnes comptabilisées en 2019). Ils sont la première source de déchet au monde. 
Pourquoi ? Parce qu’ils utilisent des ressources importantes et gâchées, comme le cuivre par exemple, mais aussi et surtout parce qu’ils libèrent progressivement des gaz à effet de serre. 

 

Comment contribuer à l’amélioration de cette pollution ? 

Heureusement, il commence de plus en plus à exister des solutions. Elles ne sont pas suffisantes, mais l’effort et la contribution de chacun est déjà un bon point !

Commençons par le commencement, nous nous devons de jeter chaque déchet électronique dans les déchetteries pour que le tri et le traitement soient effectués. 
Par la suite, les déchets sont détruits, recyclés et/ou réutilisés !

Le recyclage et le reconditionnement des produits sont de loin les solutions les plus efficaces et cohérentes avec une démarche écologique. Nous pouvons d’ailleurs constater une large augmentation du marché des produits reconditionnés. 

 

Chez ID2SON, il nous tient à cœur de contribuer du mieux possible à la préservation de l’environnement. C’est d’ailleurs, en ce sens, que nous proposons à nos clients de racheter le matériel en fin de contrat. L’objectif étant de ne pas laisser dans la nature des DEEE. Nous les rachetons dans une logique de les transmettre à nos fournisseurs ou à des entreprises de reconditionnement. Les fournisseurs avec lesquels nous travaillons sont eux-mêmes inscrits dans une démarche RSE favorable à cette problématique. 

J’espère vous avoir apporté des informations et surtout avoir contribué (encore plus) au développement de votre démarche éco responsable. 

 

A très bientôt ! 

 

Découvrez notre showroom
Ecrit par Marion NAULEAU

31 Collaborateurs

+7 500 Clients en parc

94% de satisfaction

96% de fidélisation